...Il faisait beau en cet après-midi de février finissant même si quelques nuages épars, blancs, vidés de leur humidité, parsemaient encore le ciel délavé. Il y’avait eu de fortes   averses en matinée, et le ciel avait été pendant des heures une alternance d’ombres pluvieuses et de trouées d’azur étincelant. Le ciel s’assombrissait progressivement  par l’ouest, zébré d’éclairs qui jetaient par intermittence des flots de lumière drue jusqu’ à l’intérieur des maisons. Puis l’orage éclatait, sur fonds de tonnerre assourdissant. La pluie tombait drue, obligeant les passants, mais aussi les chats et les chiens en maraude, à  courir s’abriter. Puis, quelques minutes plus tard, le soleil,  souverain du ciel pour les  mois à venir,  écartait  les nuages  et répandait sa chaleureuse lumière.  Et les vapeurs montaient de la terre gorgée  d’eau et de soleil. Un immense arc en ciel, thislith banzar,  avait enjambé majestueusement les collines et se perdait quelque part, avec son auréole de mystère,  dans la montagne. Tassadit s’attarda a le contempler, méditative. Qui sait ou débute et finit un arc en ciel?...



 

         KAYMA GHELAN

 

 PRÉAMBULE D'UNE VIE...

 

Je suis née en 1963, entre les deux beaux pays que sont la République Démocratique du Congo  et la République du Congo.

 

J'ai grandi et étudié en Belgique pendant toute une partie de ma vie. Pendant toutes ces années de vie en Europe, j'ai eu légalement la chance de découvrir d'autres parties du monde après un retour au bercail, tout en essayant d'apprendre à aimer un nouveau continent et j'y ai achevé mes études secondaires.

 

Pour diverses raisons, j'ai eu à me battre et découvrir que la vie n'est pas un long fleuve tranquille, que pour vouloir s'en sortir, il faut en vouloir, apprendre que rien n'est gratuit et que les portes ne s'ouvrent pas aussi facilement que je ne me l'imaginais.

 

Pendant ces années de recherche, de lutte, d'apprentissage de la vie, pour sans doute maîtriser mes peurs, j'ai pris ma plume et ai couché les affres de mes batailles et mon regard s'est tourné vers cet Etre bienveillant que j'ai trouvé dans le Seigneur et la prière.

 

Ces moments difficiles ont donné vie à quelques lignes , à un recueil gardé au fond d'une mallette pendant plus d'une vingtaine d'années. Je vis aujourd'hui à l'extérieur de l'Afrique et débute un nouveau chapitre de ma vie.